24 août 2010

Les idées Noires - André Franquin

 

Et le premier sujet dans le cadre du Challenge Bd sera une authentique tricherie. Authentique tricherie, car il ne s'agit pas d'une lecture, mais d'une re lecture.. et même une re-re-re-re lecture...

Mais je tenais absolument à inaugurer la section BD de mon blog en parlant d'une de mes BD fétiches: Les Idées Noires de Franquin. D'autant qu'elle vous aidera un peu à cerner mon caractère.

Les idées Noires.. qu'est-ce que c'est-y que ça? Simplement un monument absolu d'humour noir  et de cynisme grinçant. Le gentil Franquin qui dessinait le non moins gentil Gaston  en a marre et le montre. Les 65 planches qui constituent le volume et demi ( car le deuxième est tout petit!) des Idées Noires tirent à boulets rouges sur tout ce qui angoisse les pauvres terriens que nous sommes.

Les militaires, la religion, la chasse, la peine de mort, la corrida, le gouvernement et sa promptitude légendaire en situation de crise, l'industrie agro-alimentaire bref tout ce qui peut être ou devenir nuisible a un moment ou un autre y passe pour la plus grande joie du lecteur cynique et complice. Car  il finit par arriver un moment ou seul l'humour peut sauver et éviter de sombrer dans le désespoir .

Le dessin aussi est noir, qui cadre parfaitement avec le sujet ( certaines planches entièrement dessinées au Rotring ont du lui demander des heures et des heures de travail). Souvent absurde aussi, le surréalisme n'est parfois pas loin.

A éviter donc absolument si vous êtes militariste convaincu, fanatique religieux, suicidaire chronique ou simplement allergiques à l'humour noir. Les autres peuvent s'y plonger sans problème, je ne vous garantis pas l'éclat de rire à toutes les pages, mais le rictus désabusé accompagné d'un " c'est bien vu!" devrait arriver facilement.

Car il faut bien le reconnaître, c'est surtout une catharsis assez féroce que propose Franquin.Vous l'aurez compris, je suis une véritable adepte de ce genre d'humour noir.  Soit ça passe, soit ça ne passe pas, c'est vraiment du tout ou rien. En tout cas, ça laisse difficilement de glace. Et chez moi, où l'humour noir est devenu une sorte de sport familial, ça passe, et plutôt deux fois qu'une.

Et comme un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, quelques extraits pour vous faire une idée, à vous de décider si ça sera un oui ou un non dans votre cas.

La cartouche "Pandan Lagl"

Le Vert de l'uniforme

Franquin : " C'est malheureux,       certaines de nos sauvageries ont de la gueule. Nous ne sommes plus       cannibales, c'était sale et ça n'avait aucune allure. Mais il y a       toujours des militaires : l'uniforme et ses breloques amuse-couillons, le       matériel compliqué, formidablement bruyant, puissant, hérissé de       superzizis, cocardes, lettres géantes, signes et insignes, se détachent       sur couleurs mates... Un régal pour les dessinateurs. Si un jour la vue       de la moindre machine à tuer soulève le coeur de tout terrien, nous       serons civilisés. On ne sera plus militaires ; comme aujourd'hui on n'est       plus cannibales."

C'est joliment dit, hein?

La peine de mort

Pour ceux qui ont réussi à aller jusqu'ici sans essayer de se jeter par la fenêtre, je vous conseille très très très chaudement le site http://ideesnoires.free.fr/index.htm, qui  présente pas mal d'images y compris les signatures "animées" de Franquin ( une de ses spécialités, une signature qui diffère d'une planche à l'autre, qui se déforme en fonction du sujet abordé).

Posté par purple velvet à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les idées Noires - André Franquin

Nouveau commentaire