31 juillet 2010

Festival d'Avignon (3) - résultat de la chasse aux spectacles (2)

Avignon

et on continue..

- Utopie : un spectacle musical ( encore!? et oui encore! on se refait pas), sur le thème de la commune de Paris. J'y suis allée un peu au hasard, parce que le thème m'intéressait, et que l'affiche, inspirée d'Escher me plaisait beaucoup. Vous vous demandiez si j'étais particulièrement bon public à tout avoir aimé? C'est juste que je choisis bien !
Donc, voila un spectacle que je n'ai pas 100% adoré, je l'ai trouvé un peu trop long par moment, des longueurs surtout dans les passages musicaux. A côté de ça, un travail multi facettes sympathique (musique, marionnettes, théâtre, etc..) sur un sujet pas évident, quelques caricatures "contemporaines bien senties - c'est fou ce qu'Adolphe Thiers, surnommé foutriquet déjà à l'époque, ressemble à un politicard du XXI° siècle, fascination pour l'argent, tics, épouse minaudante, complexe sur sa petite taille.. je vous laisse deviner de qui il s'agit..donc, au delà du sujet historique, il ne faut pas s'attendre à un spectacle neutre politiquement.. et rien que ça, ça fait du bien, à l'époque ou le In semble penser que programmer une pièce palestinienne est le summum de l'engagement politique. http://www.voxinternationaltheatre.frwww.voxinternationaltheatre.fr/vox/U-topie.htmlU-topie.html
affiche_UTOPIE Et on ressort fredonnant la rengaine authentique de l'époque " non Nicolas la commune n'est pas morte"

- Vite rien ne presse de Vincent Roca. Roca, il vient depuis des années au festival, et j'avais toujours trouvé le moyen de le manquer. Sur les conseils plus que pressants d'un copain, j'y suis allée cette année.. faut dire que vu l'affiche qui promet un humour plutôt noir , il n'a pas fallu me pousse beaucoup. Et donc j'y suis allée, et je ne regrette pas. Jeux de mots.. et humour noir, tout ce que j'aime. Petit Bémol cependant: ça va tellement vite, c'est tellement dense qu'une seule représentation ne suffit pas pour tout saisir. J'y retournerais volontiers l'an prochain que le spectacle soit le même, ou pas, d'ailleurs..en voila un que je vais suivre sérieusementroca_page
(chose marrante, ma voisine de fauteuil n'a pas vraiment apprécié, je la voyait grimacer à chaque remarque sur la mort, la maladie, le temps qui passe.. autant dire qu'elle a été mal à l'aise pendant 1h25, puisque ce sont les sujets essentiels du spectacle.. hé oui, peut pas plaire à tout le monde!)
http://www.productionsillimitees.comwww.productionsillimitees.com/roca.htm

- Jean-Claude DuquesnoitDuquesnoit cherche la petite Bête et DuquesnoitDuquesnoit persifle et signe: deux d'un coup. Le chansonnier DuquesnoitDuquesnoit, voila quelqu'un que je suis depuis plusieurs années maintenant, un autre habitué du off. J'aime bien ce qu'il fait, dans l'esprit du cabaret des deux ânes, avec son personnage de barbu râleur mais bon vivant. De l'humour jamais vulgaire, toujours dans le jeu de mot et le calembour vaseux, pince sans rire..Après la politique et la cuisine, il a choisi de présenter, toujours très digne, une fausse conférence sur la classification des espèces par Linné.. faut le faire. Autant dire que la conférence part assez vite dans le grand n'importe quoi - souvent à base de bonne bouffe d'ailleurs. Le second spectacle est plus attendu, puisqu'il reprend des passage des précédents spectacles, donc pour peu qu'on les ai vus, on sait à quoi s'attendre, mais toujours savoureux niveau bon mots. Et le petit plus sympa qui fait plaisir, la tournée de bière du chti gracieusement offerte à la fin du spectacle. :) c'est ÇA qui fait toute la différence du festival off
http://jeanclaude.duquesnoit.pagesperso-orange.frjeanclaude.duquesnoit.pagesperso-orange.fr/

Voila 9 spectacles en tout, je regrette d'avoir raté entre autres les percus Taiwanaises ( je n'avais que le chéquier sur moi, loupé, ils ne prennent pas les chèques) et 20 000 lieues sous les mers pour des questions d'incompatibilité d'horaires, de jours de repos déplacés, d'oubli de réservation et de souci de santé...mais vu le succès il y a fort à parier que 20 000 lieues reviendra l'an prochain.

C'est toujours un peu triste la fin du festival,bien que les Avignonnais bougonnent généralement, que ça les dérange, que c'est bruyant, sale, etc.. C'est vrai.. Mais c'est aussi tellement vivant, que ça fait toujours un gros vide pendant les quelques jours qui suivent. La ville se vide littéralement en un jour, les affiches disparaissent en 2 nuits...et il n'y a plus qu'à attendre l'année suivante pour espérer voir un peu de culture y refleurir. Non que le reste de l'année ça soit le désert total, mais pas loin.

Posté par purple velvet à 02:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Festival d'Avignon (3) - résultat de la chasse aux spectacles (2)

Nouveau commentaire